Réparons notre matériel nous-mêmes *    

 
Bienvenue au CNR

Posez vos questions, faites des remarques à l'adresse suivante : cnr.rennes@free.fr
L'auteur est généralement présent à St Suliac le samedi, au club ou sur sa planche...
Quelques principes de base :
  • La blessure doit être dessalée, dégraissée et parfaitement sèche (attention aux doigts sales et gras !).
  • La résine Polyester est totalement incompatible avec le polystyrène expansé.
  • Utiliser sur les planches à voile de la résine époxy. (sauf les Aloha qui se soudent...).
  • La résine époxy est une "colle" bicomposant (généralement 1/3 durcisseur  et 2/3 résine), il vaut mieux compter sur 24H de séchage (valeur qui dépend du facteur température). Ne vous énervez pas, vous avez beaucoup de temps avant la polymérisation de l'époxy !
  • La résine époxy ne colle pas sur les "peaux" de protection des flotteurs mais sur le stratifié en dessous.
  • La résine seule colle mais ne tient pas en cisaillement, tension, vrillage... elle doit être associée à un tissu qui sera adapté aux contraintes qui seront identifiées ! De même il est possible de la charger avec des matériaux (microballon etc.. ) pour obtenir des composites différents.
  • Lors d'une réparation enlever la "peau" et poncer pour créer sur la stratification un biseau qui augmentera la surface de collage et en plus aidera à la finition.
  • Ne pas poncer le composite tissus/résine sous peine d'affaiblir la résistance de ce dernier.
  • La résine ne colle pas sur les scotch style déménageur ou d'isolation et sur les sacs poubelle.
  • La résine Polyester est poreuse (se dégrade par l'eau ...) et sensible aux agressions du milieu ambiant, elle doit être protégée, gelcoat, peinture polyuréthane etc... L'époxy est remarquablement résistante, pratiquement étanche ne se décolore que très peu et elle se garde très longtemps ! Elle est malheureusement plus chère.
  • Vous pouvez réparer un bateau polyester avec de l'époxy (plus chère), mais il est déconseillé de réparer une PAV époxy/polystyrène avec de la résine polyester sauf si vous êtes sûr que cette dernière ne sera pas en contact avec le pain de polystyrène...
  • Finissez toujour votre réparation avec de la peinture polyuréthane ou de la bombe carosserie satinée cela permet de détecter si la réparation est bonne ou mauvaise... et ... c'est plus beau !

Réparation d'un flotteur de série stratifié classiquement

Structure standard d'un flotteur de série
(sans sandwich)

 Un choc, généralement sur le pont, arrive même aux meilleurs...
1ère opération, nettoyer la blessure, poncer en biseau le stratifié.
La taille de l'hypothénuse du triangle du biseau détermine la solidité du collage, dans le cas d'un flotteur cassé en deux, une dizaine de centimètres peut être nécessaire...
Rincer si nécessaire puis sécher.
Remplir si nécessaire le pain de mousse de résine époxy chargée de microballon, essayer de mettre aussi peu de résine que possible pour se rapprocher de la densité du polystyrène blessé.
Imbiber les biseaux de la stratification d'origine avec de la résine sans charge, apposer le tissu de verre et l'imbiber de résine (sans charge).
Installer des cales si nécessaire en les isolant de la résine par du scotch ou un sac poubelle. Voir photo.
Poncer pour obtenir un aspect correct, utiliser d'abord pour dégrossir une ponseuse orbitale puis finir à la cale de bois pour être bien dans l'alignement du pont.
Je déconseille une finition à l'eau trop fine et je préfére un poncage relativement grossier qui laisse des rayures dans lesquelles la peinture adhère parfaitement.
Passer vos doigts sur la surface pour y détecter les imperfections.
Peignez avec la bonne couleur à la bombe carrosserie par exemple.


Exemple de réparation sur une partie subissant d'énormes contraintes (puit de dérive)


Ingrédients: résine époxy
Microballon ou autre et tissus de verre (grammage à choisir) : tissé,mat, etc
Résine époxy mélangée à du Microballon
Ponsage de la blessure
Séchage de la blessure
Calez votre sèche cheveux laissez le tourner au moins un quart d'heure,
Profitez en pour allez regarder une vidéo de planche sur windsurfjournal
Collage final
Bien imbiber la stratification d'origine avec l'époxy, déposer le tissu de verre choisi sur la blessure, réimbiber le tissu de résine, apposer sur ce dernier du schotch si nécessaire pour donner à la réparation la forme voulue.
Compression et calage de la réparation :
  • utiliser du scotch directement sur le pansement verre/époxy pour éviter que les cales en bois ne collent...
  • les sangles de portage de planche permettent de créer des zones de compression. Avec des cales adaptées, il est possible d'utiliser, quand la forme du flotteur le permet, des serre joints. 
Décoffrage et deschotchage
Noter que grâce au schotch, l'aspect de la surface est impeccable
Avis aux Mistraleux briseurs de puits de dérives.
La planche doit comporter une sangle qui fait butée à la remontée de la dérive (les emplacements des vis existent en plus...) sinon au bout de quelques entraînements le puit se brise et finit par exploser le flotteur lui même voir réparation ci-dessus...
En haut à gauche vous est présenté un puit réparé avec du Sicaflex 11FC noir et renforcé avec des caches goulotte coupés. La butée de dérive souple est refaite avec du Sicaflex. Les deux autres parties sont celles d'un puit éclaté...
Bienvenue au CNR
 *L'auteur de ces pages n'est nullement un spécialiste des composites. L'ensemble des astuces présentées ne provient que de son expérience...